Identifiant Mot de Passe OK
 
 
 
 
 
La rédaction d’une synthèse assortie de propositions

Préparations
méthodologiques


Commandez
nos devoirs


Commandez
nos fiches de révision


Téléchargez
50 lettres de motivation

 

La rédaction d’une synthèse assortie de propositions

Cette épreuve sur dossier (note ou rapport) est destinée à vérifier les capacités de synthèse des candidats et leurs aptitudes à se situer dans un environnement professionnel pour élaborer des propositions.


Épreuve classique, elle figure au programme de nombreux concours et examens professionnels de la filière technique (technicien interne et externe, ingénieur subdivisionnaire, ingénieur en chef).
 



La définition de l’épreuve

Même si le libellé réglementaire peut varier selon le cadre d’emplois concerné, les consignes des sujets proposés permettent de distinguer deux exercices spécifiques, le barème respectif de notation étant indiqué dans le sujet.



Dans un premier temps le candidat doit rédiger une synthèse (note ou rapport) d’un dossier composé de plusieurs documents (nombre de pages et nature des documents variables).


Sont ici appréciées la capacité à comprendre, utiliser et présenter de manière cohérente les éléments dans le dossier ainsi que les qualités de concision et de clarté dans la rédaction. L’épreuve de synthèse exige un travail de sélection des informations de regroupement et d’ordonnancement des informations du dossier.


Il s’agit, en effet, tout d’abord de mettre en évidence les idées essentielles, de prouver sa capacité à faire œuvre de généralisation, d’abstraction. Il s’agit en outre, à partir d’un sujet et d’un dossier composé d’éléments hétérogènes et dispersés (le dossier comportant de multiples documents fournis sans ordre logique), de proposer une construction personnelle organisée sur la base d’une démonstration, d’un raisonnement cohérent.


La synthèse se distingue ainsi fondamentalement de l’épreuve de résumé de texte. Pour cette partie synthèse, le dossier constitue le seul support d’information pouvant être utilisé par le candidat. Il n’y a pas lieu d’apporter des informations extérieures, de faire connaître son point de vue, de commenter les informations du dossier.


Dans un second temps, il s’agit d’élaborer des propositions pour répondre à une ou plusieurs questions plus ou moins précises dans un contexte local défini (ou non) par le sujet.
Cette partie a principalement pour objet d’apprécier la culture professionnelle du candidat, sa capacité à argumenter et à hiérarchiser des recommandations destinées à des décideurs locaux. Elle doit ainsi naturellement présenter une spécificité technique plus marquée pour mettre en valeur les compétences du candidat.


Dans ce cadre, le dossier constitue un support non exhaustif pour l’apport d’informations. Le candidat peut se servir des éléments du dossier non exploités dans la partie synthèse (souvent des exemples techniques locaux), mais il doit également faire preuve d’une réelle réflexion personnelle. Il convient alors d’ajouter des connaissances, des idées sans pour autant verser dans un engagement partial et polémique.

Les conseils de préparation

Le suivi régulier de l’actualité

Que ce soit pour la partie synthèse ou la partie propositions, il s’agit d’une exigence absolue. Certes le dossier constitue le premier (voir même l’unique) support d’informations pouvant être utilisé. Mais il est cependant préférable de posséder quelques connaissances juridiques et techniques, une culture professionnelle qui vont servir à comprendre, à exploiter et regrouper plus rapidement et efficacement les informations traitées dans le dossier, à proposer les solutions pertinentes au cas pratique défini par le sujet.


Les sujets de concours traitant la plupart du temps d’un thème d’actualité, il convient de la suivre sur le plan juridique et sur le plan politique. Ces deux aspects sont d’ailleurs souvent reliés (analyse d’un cadre juridique et de ses modalités et problèmes de mise en œuvre). Dans cette perspective, la lecture des revues spécialisées (Techni.Cités, Le Moniteur) est recommandée.


Ce travail personnel est en tout état de cause profitable pour l’ensemble de la préparation au concours.


La lecture attentive du sujet et du dossier

Savoir repérer les axes-clés de la demande, savoir lire rapidement un dossier, sélectionner les informations essentielles constituent autant d’étapes qui supposent la maîtrise d’un savoir-faire, d’une méthode qui ne peuvent s’acquérir que par un entraînement régulier.


Le sujet constitue une première grille de lecture pour le dossier.


Les indications déclenchant la lecture sélective se trouvent dans le sujet. Le sujet sert en effet à sélectionner et à hiérarchiser les informations utiles et doit conduire à un questionnement permanent tout au long de la phase de lecture : les informations du document répondent-elles aux instructions du sujet ? Sont-elles essentielles ? Compte tenu des indications du sujet, ont-elles leur place dans la partie synthèse ou la partie propositions ?


Une double lecture facilite l’appropriation du dossier

Lors d’une première lecture, le candidat repère les documents-clés, les axes majeurs structurant le dossier. La seconde lecture sert à sélectionner les informations utiles à la rédaction.


La rédaction d’un document structuré à finalité professionnelle

L’existence et la pertinence du plan constituent l’un des critères majeurs de notation. Les deux composantes de la copie (synthèse et propositions) doivent être structurées. Le correcteur attend un classement des informations qui ne se limite pas à un simple collage de modèles réduits des documents, ou/et à un catalogue de données brutes, de faits, d’exemples.


Ce plan sera matérialisé sur la copie par des titres donnés aux parties et sous-parties, au nombre de deux, trois, voire quatre parties précédées d’une introduction annonçant le sujet, le plan, et suivies d’une conclusion permettant de synthétiser les idées directrices du devoir, éventuellement d’insister sur un axe essentiel, de présenter une perspective ou une réserve.


La note (ou rapport) doit en outre se traduire par un écrit à caractère professionnel.
Même si le sujet ne précise aucun destinataire ou contexte local, il convient de se positionner non en candidat, mais en fonctionnaire adressant un document professionnel à ses supérieurs, à des fins d’information et d’action.


Cette exigence conduira notamment le candidat à privilégier les informations concernant les collectivités territoriales et à ne pas négliger la mise en valeur des moyens (juridiques, financiers, humains…) de mise en œuvre des politiques locales.


Elle se traduira aussi dans la rédaction. Outre le nécessaire respect des règles de grammaire et de syntaxe, la copie ne doit pas apparaître comme une dissertation de culture générale recherchant l’effet littéraire, ni comme un article de presse utilisant des tournures d’accroche journalistique ou des expressions populaires.


La gestion du temps de l’épreuve
Il est difficile d’indiquer un découpage chronologique précis compte tenu de la variété des situations de l’épreuve (libellé du sujet, composition du dossier, durée de l’épreuve - 3 ou 4 heures -, connaissances personnelles du candidat).

Trois conseils simples peuvent cependant être donnés :

- tenir compte du barème de notation synthèse/propositions pour décider du temps limite à accorder à chaque phase ;


- ne pas dissocier complètement la synthèse et les propositions. Lors de la lecture du dossier pour la rédaction de la synthèse, il convient d’ores et déjà de repérer les éléments pouvant être utiles à la partie propositions ;


- avoir pour objectif une rédaction intégrale de la copie, ce qui suppose de déterminer individuellement le temps nécessaire à la rédaction d’un document dont la longueur est d’environ 6/8 pages (selon l’épreuve concernée).




Inscrivez-vous à la préparation à la synthèse de documents, vous recevrez des devoirs à renvoyer à la correction ainsi qu'un accompagnement méthodologique avec un professionnel par mail.

 
 
Conseils
méthodologiques


Comment préparer l’épreuve
orale de conversation
avec le jury ?


Concours aide soignante 01


Concours aide soignante 02


Concours aide soignante 03


Concours aide soignante 04


Concours aide soignante 05


Concours aide soignante 06


Concours aide soignante 07


Concours aide soignante 08


Concours aide soignante 09


Concours aide soignante 10


Concours auxiliaire puéricultrice 01


Concours auxiliaire puéricultrice 02


Concours auxiliaire puéricultrice 03


Concours auxiliaire puéricultrice 04


Concours auxiliaire puéricultrice 05


Concours auxiliaire puéricultrice 06


Concours auxiliaire puéricultrice 07


Concours auxiliaire puéricultrice 08


Concours auxiliaire puéricultrice 09


Concours auxiliaire puéricultrice 10


Concours ifsi


concours ifsi
culture générale


Convaincre le jury :
dix erreurs à éviter


Convaincre le jury à l'oral
des concours administratifs


Culture générale :
France politique et sociale
depuis 1945


Culture générale :
Internet et la démocratie


Culture générale :
l'histoire


Culture générale :
l'union européenne


Culture générale :
la communication


Culture générale :
la culture


Culture générale :
la démocratie


Culture générale :
la guerre


Culture générale :
la religion


Culture générale :
le capitalisme


Entretien de recrutement (1)


Entretien de recrutement (2)


Exemple de lettre de motivation


Fiche révision :
culture générale


Gardien de lapaix :
questions posées à l'épreuve
de culture générale


L'épreuve de culture générale


L'épreuve de dissertation de
culture générale : recettes


La note de synthèse


La note de synthèse :
les règles d'écriture
incontournables


La note de synthèse :
Rédiger le développement


La note de synthèse :
comment lire le dossier ?


La note de synthèse :
Construire la problématique


La note de synthèse :
La gestion du temps


La note de synthèse :
méthode


La note de synthèse :
rédiger l’introduction
 
Autres méthodes
 

Préparations aux concours
Fonction publique
Tests et QCM - Méthodologie
Lettre de motivation - Recrutement